RSS

Italie : un réveil difficile

Les élections législatives de dimanche en Italie ont vu, comme prévu dans les sondages, la nette victoire de la coalition de « centre droit » et, en son sein, du parti néo-fasciste de Giorgia Meloni, Fratelli d’Italia. Le système électoral en Italie donne un avantage substantiel, près de 16% à la coalition arrivée en tête, ce qui explique qu’avec seulement 44% des voix, la coalition des Fratelli d’Italia, de la Lega et de Forza Italia recueille près de 60% des sièges, tant à la Chambre des Députés qu’au Sénat. Il est encore

Suède : la droite fait la courte échelle aux néofascistes

Il est probable que la Suède sera gouvernée dans les mois et années à venir par une coalition de la droite et de l’extrême droite, disposant d’une majorité très réduite et mettant fin à huit années de gouvernement social-démocrate. Issu du mouvement néonazi suédois et principale force d’extrême droite en Suède, les Démocrates suédois (DS) accèderaient ainsi pour la première fois de leur histoire à des responsabilités gouvernementales. Le résultat marque un déclin évident de l’éventail progressiste de la politique suédoise dans son ensemble et du Parti de gauche en

Dans la Gauche russe, une voix anti-guerre

Interview d’un intellectuel et militant russe célèbre à propos du mouvement anti-guerre Né en 1981, Ilya Budraitskis est issu d’une génération qui a grandi au milieu des dures réalités de la Russie post-soviétique mais il n’a pas pour autant opté pour le libéralisme à l’occidentale ou pour l’une des variétés du nationalisme (incluant ce que l’on peut définir comme le « poutinisme »). Au contraire, il a essayé de se reconnecter à la tradition du marxisme critique. Historien de formation, il a été un critique franc de Poutine mais aussi un analyste

Monarchie, la machine à cash

Ainsi s’achèvent les funérailles de la Reine Elisabeth II, dont le coût est estimé à plus de 8 milliards de livres sterling. Leur couverture médiatique a été aussi planétaire qu’insupportable, les différents journalistes et éditorialistes des chaînes d’information en continu s’étant métamorphosés en autant de spécialistes de la monarchie britannique et de ses us et coutumes. Dans ce concert de dévotions d’inspiration médiévale, les voix critiques ont eu du mal à se faire entendre, en général et, en particulier, au Royaume-Uni. On trouvera donc ici quelques informations factuelles illustrant l’un

La marée noire montante en Italie, une contre- révolution rampante

A la veille des élections parlementaires italiennes du dimanche 25 septembre, qui verront selon toutes probabilités la victoire de la coalition de la droite et de l’extrême-droite, nous publions un article de Stefanie Prezioso, qui tente de comprendre « comment nous en sommes arrivés là ». Stefanie Prezioso est historienne, enseignante à l’Université de Lausanne. Militante d’Ensembles à Gauche – Genève, elle est élue au Conseil national (le parlement fédéral) Suisse. La version originale de cet article a été publiée sur le site du magazine américain de la gauche radicale New Politics.

Face à l’extrême droite, quelle stratégie populaire ?

En cette rentrée politique de la Nupes, des débats stratégiques prenant souvent la forme de polémiques nous traversent. Encore faut-il les démêler… Et ne pas se laisser enfermer dans le cadre binaire qui semble nous être proposé, comme s’il fallait choisir entre le travail et la paresse, la France des banlieues et celle des ronds-points, le barbecue et l’égalité hommes/femmes. Ce dont il est question au fond, c’est de notre orientation. Comment empêcher l’extrême droite de prospérer, notamment dans les catégories populaires ? Comment agréger de nouveaux pans de la société pour construire des

A propos du dernier livre de François Ruffin 

François Ruffin a choisi de marquer la rentrée grâce à la publication d’un livre dont il a déjà beaucoup été question dans les médias. Un certain nombre de polémiques sont de mauvais aloi, le député-journaliste ayant clarifié des propos qui avaient pu être mal interprétés. Lors de la fête de l’Humanité, il a notamment eu l’occasion de se désolidariser des propos scandaleux d’un Fabien Roussel qui outrepasse toujours un peu plus les limites de ce qui unit la gauche de rupture en allant chasser sur le terrain de la droite

Rwanda : dénoncer sans relâche les responsabilités françaises

Le génocide perpétré au Rwanda est brièvement revenu dans l’actualité française au printemps 2021 lors de la sortie du rapport Duclert et la visite d’Emmanuel Macron à Kigali. Ce fut à nouveau le cas il y a quelques jours, lorsque la justice a ordonné un non-lieu général dans l’affaire des massacres de Biserero. Dans les deux cas, la question posée est celle des responsabilités françaises. Rappelons d’abord les faits. Le génocide se déroula entre le 7 avril et le 4 juillet 1994. Il s’agit de l’un des pires crimes commis

G.B. : pourquoi les socialistes combattent la monarchie

Quiconque pense que, pour les socialistes (1), la monarchie est aujourd’hui une question secondaire ou périphérique devrait écouter, parler et regarder les gens autour de lui ou sur les médias pendant la semaine qui vient. Oui, c’est vrai : les médias amplifient et manipulent les réactions populaires. Mais ces réactions existent bien et elles sont particulièrement fortes au sein de la classe ouvrière. Alors que, hier soir, je rentrais à pied du cinéma, une jeune automobiliste noire a arrêté sa voiture au milieu de la rue pour nous annoncer le décès de

Chili. Un large rejet de la nouvelle Constitution. Une analyse

La nouvelle Constitution n’allait pas démanteler le néolibéralisme à elle seule, mais elle aurait sans aucun doute créé de meilleures conditions pour poursuivre la bataille. Comment expliquer qu’une grande majorité de Chiliens et Chiliennes ait tourné le dos à cette proposition constitutionnelle, considérée par de nombreuses organisations sociales comme une avancée historique? Dimanche 4 septembre, les militants du Comando de los movimientos sociales para el Apruebo étaient réunis au siège du syndicat Bata (Sindicato Nacional de Trabajadores empresa Bata Chile) dans le centre de Santiago, à quelques pas de l’emblématique Plaza

École : l’effondrement qui vient… par le métier

Je ne suis pas collapsologue de l’école mais enseignant à la veille de la rentrée. Depuis plusieurs années, je mène des recherches en sciences de l’éducation qui m’ont permis d’analyser les évolutions de mon métier et de l’institution scolaire. Et en ce 1er septembre 2022, j’ai l’impression d’assister à une fin de partie de « Jenga ». Jenga vous connaissez ? Ce jeu où il faut enlever une par une les pièces en bois d’une tour qui à chaque minute se déséquilibre un peu plus. Mes élèves adorent. Surtout le moment où l’on

Sur la situation sociale et politique…

Cette rentrée se fait dans un contexte d’accroissement de l’instabilité sociale et politique. Pour des raisons différentes, les trois principaux moteurs de l’économie mondiale se grippent (choc gazier en Europe, hausse des taux d’intérêt aux Etats-Unis, confinements et crise immobilière en Chine) et ce, de manière concomitante, ce qui n’avait pas été le cas lors de la grande crise financière de 2008[1]. Le système économique est à bout de souffle et le risque est toujours plus grand que toutes ses contractions explosent en même temps dans une crise systémique. L’été