Instagram RSS

L’opposition iranienne face au conflit entre Téhéran et Tel-Aviv

Entretien avec Frieda Afary Nous publions l’interview de Frieda Alary, réalisée le 24 avril par Francesco Brusa et Piero Maestri, contributeur de l’édition italienne de Jacobin. Cette interview a d’abord été publiée sur le site italien Micromega.net. Publié avec l’autorisation des auteurs.  Après l’attaque de l’Iran contre Israël les 13 et 14 avril, qui a suivi le bombardement par Tel-Aviv, le 1er avril, d’un bâtiment adjacent au consulat iranien à Damas, de nombreux citoyens de la République islamique sont descendus dans la rue pour se réjouir. Mais la majorité du

Israël : mobilisation pour la fin de la guerre et la libération des otages.

Le mouvement de protestation contre le gouvernement Netanyahou s’étend à de nouveaux secteurs de la société israélienne et prend, malgré la répression,  des formes toujours plus variées : manifestation, meetings de rue, perturbations de manifestations officielles, actions de solidarité avec la population palestinienne de Gaza et des territoires occupés. Nous publions aujourd’hui quelques informations qui viennent de nous être transmises par Uri Weltmann, membre de la direction nationale de Standing Together. La possibilité d’un accord de cessez-le-feu – qui, il y a deux semaines, semblait être sur la table – semble

Répression à Sciences Po Lyon : « un amphi expulsé, dix de réoccupés ! »

À Lyon, les étudiant·es mobilisé·es en soutien au peuple palestinien ont décidé en Assemblée Générale, le mardi 30 avril, d’occuper l’amphithéâtre Marcel Pacaut de Sciences Po Lyon (IEP). Après être parvenu à s’emparer des lieux jeudi 2 mai dans la matinée, les occupant·es ont été expulsé·es par la police vendredi 3 mai, aux alentours de 10H45, sur demande de la direction de l’IEP. Inédite, l’entrée des forces de l’ordre dans l’enceinte de Sciences Po Lyon marque un tournant répressif pour le mouvement étudiant, dans la droite lignée de l’étouffement de

USA : le mouvement pour la Palestine est du bon côté de l’histoire

Aux États-Unis, dont le gouvernement est le principal allié du régime israélien, des mobilisations sont organisées sur tout le territoire depuis le 7 octobre, en solidarité avec la Palestine et pour exiger l’arrêt du soutien aux crimes de guerre israéliens. La communauté juive du pays (qui est la plus grande communauté juive hors d’Israël) et les étudiant·es sont au cœur de la mobilisation. Ces dernières semaines, à la suite de l’université Columbia de New York, des étudiant·es ont établi des campements sur des dizaines de campus universitaires afin d’exiger que

Soutien à Rima Hassan et appel à l’ensemble des dirigeant·es de gauche 

La Gauche Ecosocialiste exprime sa profonde solidarité envers Rima Hassan, candidate sur la liste de la France Insoumise menée par Manon Aubry. Rima Hassan, militante engagée pour la cause palestienne, a été convoquée par la police judiciaire le 30 Avril pour son activisme en faveur des droits humains et de la justice pour les palestinien.nes. Nous partageons son engagement en faveur d’un cessez le feu immédiat à Gaza et pour qu’il soit mis fin au massacre de dizaines de milliers de civils palestiniens et à la destruction complète de leur

Iran, Israël – Stop à l’escalade : cessez-le-feu !

En réplique au bombardement du consulat iranien en Syrie par le gouvernement Netanyahu, l’Iran a lancé une attaque de drones contre Israël. La France insoumise a condamné le bombardement du consulat iranien et le meurtre des seize personnes qui s’y trouvaient. Elle condamne tout aussi clairement et fermement la riposte iranienne. En effet, cette dernière accepte l’escalade militaire et fait seulement le jeu des partisans d’une généralisation de la guerre. La guerre reste un échec politique et elle ne produit rien d’autres que de nouvelles violences, de nouvelles escalades et des souffrances

La France doit décréter un embargo sur les armes à destination d’Israël

Depuis deux mois, la Cour internationale de justice nous met en garde contre un risque de génocide imminent dans la Bande de Gaza. Après cinq mois marqués par des bombardements indiscriminés, des déplacements forcés et une famine aiguë, le bilan humain dépasse les 32 000 victimes Gazaouis, dont plus de 14 000 enfants. De nombreux parlementaires et associations interpellent depuis des mois le gouvernement sur la question des livraisons d’armes de la France à Israël. La réponse a été catégorique : le 21 février, la porte-parole du gouvernement Prisca Thevenot,

« Nous ne serons pas complices de la violation du droit international par Israël »

Nous, les parlementaires signataires de cette lettre, déclarons notre engagement à mettre fin aux ventes d’armes de nos nations à l’État d’Israël. Nos bombes et nos balles ne doivent pas être utilisées pour tuer, mutiler et déposséder les Palestiniens. Mais c’est le cas : nous savons que des armes mortelles et leurs pièces détachées, fabriquées ou expédiées par nos pays, contribuent actuellement à l’assaut israélien contre la Palestine, qui a fait plus de 30 000 morts à Gaza et en Cisjordanie. Nous ne pouvons pas attendre. À la suite de

En soutien à Rima Hassan et aux voix (pro)palestiniennes

Insultes, diffamation, menaces de mort, tentatives d’intimidation, pression sur les employeurs ou les partenaires : depuis des semaines, les élu·es et militant·es de la cause palestinienne sont la cible d’attaques délétères et racistes visant à disqualifier leurs voix et leurs combats. Le sort réservé aux figures palestiniennes qui, depuis la France, s’évertuent à défendre la justice et la paix durable en Palestine, est particulièrement ignominieux. Rima Hassan est l’une de ces figures. Depuis le 7 octobre 2023, la juriste franco- palestinienne, qui a fondé l’Observatoire des Camps de Réfugiés (OCR),

Nous, Français juives et juifs, appelons à un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza.

Après 57 années d’occupation accompagnée d’humiliations, d’expulsions de leurs maisons et de leurs terres, d’emprisonnements arbitraires, de meurtres multiples, d’implantation de colonies, et d’échecs de différentes actions pacifiques, on peut comprendre que de nombreux Palestinien·nes refusent de condamner l’action du Hamas du 7 octobre en la considérant comme un acte légitime de résistance à la colonisation et au terrorisme d’état d’Israël. On peut aussi comprendre qu’après les 1 200 meurtres, les viols, les violences sexuelles et l’enlèvement de près de 200 otages dont une majorité de civil.es, de nombreux Israélien.nes

Une première victoire pour le droit international et la protection du peuple palestinien.

Communiqué du groupe LFI-NUPES à propos de la décision de la Cour internationale de justice dans l’affaire Afrique du Sud contre Israël. Ce vendredi 26 janvier 2024, la Cour internationale de justice (CIJ) a reconnu le risque génocidaire encouru par la population palestinienne à Gaza du fait des exactions du gouvernement d’extrême-droite de B. Netanyahu. À travers cette décision historique, la plus haute juridiction internationale envoie un message clair : les crimes de guerres commis par le Hamas le 7 octobre 2023 ne sauraient justifier pour Israël en retour de

Palestine-Israël : mettre fin à la course à l’abîme

La situation en Palestine devient chaque jour plus dramatique. Depuis le début de l’offensive israélienne, plus de 22.000 Gazaoui·es ont été assassiné·es, tandis que se multiplient les exactions israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem. Prenons conscience de l’ampleur du massacre : c’est plus de 1% de la population qui a été tuée, dont une grande part d’enfants, l’équivalent de 700 000 personnes rapporté à la France. Et cela sans compter les blessé·es en grand nombre qui ne trouvent plus dans les hôpitaux exsangues les moyens de se faire soigner. L’attaque

En Israël, lutter contre la guerre et le racisme

L’organisation judéo-arabe Standing Together mène, depuis le 7 octobre, un combat quotidien en Israël contre la guerre de Netanahyu contre Gaza, contre le racisme anti-arabe et pour l’organisation de solidarité concrète sur le terrain. Uri Weltmann, organisateur national, a donné une interview au site australien LINKS International Journal of Socialist Renewal, que nous reproduisons ici. Après plus de deux mois de guerre et un nombre croissant de victimes, comment la guerre d’Israël contre Gaza est-elle perçue par la société israélienne ? Et comment les Israéliens ont-ils réagi aux actions du

Israel, le sionisme et la situation actuelle

Ce texte est une réponse au texte de Janette Habel (ici). L’article de Janette est sujet à discussion, tant sur la stratégie qu’elle propose aujourd’hui que sur l’analyse du sionisme, et même au-delà sur le judaïsme lui-même, ainsi que sur la situation actuelle. La stratégie La conclusion de son texte s’intitule « Quelle stratégie internationaliste ? ». On aurait pu s’attendre à ce qu’elle nous dise comment les palestiniens devraient agir dans la situation actuelle. En fait, dans ce passage, les palestiniens n’existent pas. La seule question qui compte à ses yeux est