RSS

Ukraine : la solidarité se renforce en France

La guerre en Ukraine continue. Malgré les revers subis par l’armée russe, Poutine maintient sa stratégie d’agression, touchant notamment les populations civiles. Le vice-président du parlement russe, Piotr Tolstoï, a été jusqu’à déclarer vouloir détruire l’Ukraine et la « ramener au 18e siècle » (sur BFM le 24 novembre). Alors que la résistance ukrainienne remporte des victoires sur le terrain, des pressions se font plus fortes – notamment de la part des États occidentaux – pour demander aux Ukrainiens d’être « raisonnables ». Dans les médias, même parmi les plus favorables à la cause

Aliot veut faire taire une militante antiraciste.

Louis Aliot, l’un des principaux dirigeants du FN/RN, veut faire taire Josie Boucher, une militante de tous les combats dans la ville, Perpignan, qu’il vient de conquérir. Le seul tort de Josie ? Avoir qualifié le nouveau maire de « fasciste » et affirmé que les réfugié-es ukrainien-nes ne pouvaient rien attendre de lui. Une manière de rappeler que, sous la dernière couche de peinture et au-delà des campagnes de communication publique, c’est toujours la vieille extrême droite raciste qu’incarnent Aliot et le FN devenu RN. *** Maire de Perpignan, Louis Aliot

Écosocialisme, la gauche du XXIeme siècle ? Débat entre Clémentine Autain et Paul Magnette

Le débat du mercredi 30/11 : Mercredi 30 novembre, la Gauche Écosocialiste, membre de la France Insoumise, vous invite chaleureusement à un débat autour de l’écosocialisme ! Pour échanger sur ce sujet, deux personnalités politiques : – Clémentine AUTAIN, députée FI-NUPES de Seine-Saint-Denis – Paul MAGNETTE, ancien premier ministre de Belgique, président du Parti Socialiste belge, et auteur du récent ouvrage “La Vie Large” (La Découverte) Informations pratiques Mercredi 30 Novembre  20H La Bellevilloise – 19-21 Rue Boyer, 75020 Paris  Ménilmontant (ligne 2) / Gambetta (ligne 3)

Le soir où l’Assemblée a repris le pouvoir

Depuis plusieurs semaines, les députés errent désabusés dans les couloirs de l’Assemblée. Il faut dire que la situation est pour le moins kafkaïenne. A une autre époque, elle aurait même pu inspirer une nouvelle à Milan Kundera, qui a su si bien décrire l’absurdité des sociétés bureaucratiques. Imaginez : nous travaillons jours et nuits sur le Plan de Loi de Finance (PLF) et le Plan de Loi de Finance de la Sécurité Sociale (PLFSS), à écrire des amendements, à les défendre dans nos commissions, puis en commission des finances, et enfin en

Manifestation contre les méga-bassines à Sainte Soline

Nous étions très nombreuses et nombreux, sans doute entre 6 et 7000, ce 29 octobre pour nous opposer à l’idée même de méga-bassines, et notamment à la construction de celle prévue sur le site de Sainte Soline (79). Ces méga-bassines sont d’immenses trous (16 hectares pour celle-ci, soit l’équivalent de 22 terrains de football) recouverts de bâches imperméables, entourés de digues de 10m de haut, ayant pour objet de constituer des réservoirs de centaines de milliers de mètres cubes (aux alentours de 700 000 m3 pour Sainte Soline) pour arroser

Lutte contre les expulsions à Paris 13e

Ce sont des parents d’élèves qui ont lancé l’alerte. Plusieurs familles ayant des enfants scolarisés dans le 13e arrondissement de Paris étaient menacées d’expulsion de leur hébergement. Grâce à des syndicalistes enseignants, un rassemblement a été organisé en urgence, bientôt suivi par un large comité de soutien. Héberger ou expulser ? Aux hôtels Palatino et Lodge In, tout au sud de Paris, le Samu social et l’Aide sociale à l’enfance ont accueilli en hébergement d’urgence des dizaines de personnes. Principalement des mères avec enfants, dont certains souffrant de pathologies graves

Journée de grève du 29 septembre : le potentiel est là !

La journée de grève interprofessionnelle du 29 septembre était le premier rendez-vous majeur de la rentrée sociale face à la dégradation des conditions de vie des salarié·es. Date de mobilisation intersyndicale initiée par CGT-FSU-Solidaires, cette journée de grève avait vocation à porter une voix syndicale contestataire et combative face à la politique de Macron et au patronat, en particulier sur la question des salaires du privé et du public. Le caractère de journée unique sans que d’autres perspectives aient été tracées, conjuguées avec le coût de la perte d’une journée

Vie chère, urgence climatique, retraites : mobilisons-nous le 16 octobre !

Les prix explosent et les fins de mois sont de plus en plus difficiles. Mais le pouvoir macroniste refuse d’augmenter les salaires, de geler les loyers ou de bloquer les prix face à la vie chère. Pire encore, il prévoit de nouvelles attaques contre le régime des retraites et l’assurance-chômage et organise la destruction des services publics, notamment ceux de l’éducation et de la santé. La planète brûle et l’eau manque. Mais le gouvernement, déjà condamné pour inaction environnementale, poursuit une politique antiécologique qui met en danger l’avenir même de

L’impasse de la circulaire Valls mis en lumière par les grèves de sans-papiers

Depuis plus de 10 mois, la mobilisation des grévistes sans-papiers des trois piquets CHRONOPOST, DPD et RSI n’a pas faibli pour exiger la régularisation et l’égalité des droits. Ils dénoncent un système de surexploitation qui les livre comme main d’œuvre corvéable à merci dans de nombreuses branches d’activité : colis postal, restauration, BTP, nettoyage … Pour CHRONOPOST et DPD, filiales de LA POSTE, l’implication de l’Etat est directe car celui-ci est actionnaire de cette entreprise à 34 %, sans compter les liens avec la Caisse des dépôts, actionnaire majoritaire à 66 %.

Solidarités Ukraine

Dès le commencement de la guerre en Ukraine, un réseau européen de gauche s’est constitué en soutien à la résistance ukrainienne, « armée et non armée ». Il regroupe des mouvements, organisations, structures syndicales mais aussi des individus et personnalités de l’ouest comme de l’est du continent1. Alors qu’une bonne partie de la gauche internationale est souvent hésitante à soutenir inconditionnellement la lutte du peuple ukrainien tel qu’il est (et non tel qu’on aimerait qu’il soit) il est important qu’une voix progressiste s’exprime. L’enjeu est de taille, que le soutien à l’Ukraine

Pays Basque : il faut libérer Ion Parot et Jakes Esnal

La question basque a beau avoir disparu de l’agenda médiatique en France depuis une dizaine d’années, les conséquences de ce conflit perdurent. A commencer par la problématique des prisonniers politiques au nombre de 190 actuellement. Si la grande majorité se trouve aujourd’hui incarcérée dans l’État espagnol avec des libérations au compte goutte, 18 militant.e.s basques sont toujours détenu.e.s dans les prisons françaises. Et c’est le sort de deux d’entre eux qui a donné lieu ce 23 juillet à une vaste journée de blocage des voies de communication du Pays basque

Déclaration de solidarité avec la lutte du peuple ukrainien

Après une délégation du Réseau syndical international qui s’est rendue pour le 1 er mai en Ukraine, c’est le Réseau européen de solidarité avec l’Ukraine (RESU) https://ukraine-solidarity.eu/ qui a envoyé une délégation de 26 personnes d’une dizaine de pays, dont des parlementaires polonais, suisses, danois, finlandais ainsi que des représentants de mouvements de solidarités anglais, belge, français, espagnol, (Catalogne) du 4 au 7 mai, accueillis notamment par l’organisation ukrainienne Sotsialnyi Rukh (Mouvement social ukrainien). Un texte présenté par Vitali, de Sotsialnyi Rukh, a été adopté lors d’une dernière assemblée réunissant

Une campagne de conviction et de terrain contre Macron et son monde !

A Sotteville-lès-Rouen (76), commune populaire en banlieue de Rouen comptant près de 30 000 habitants, les militant.es de l’Union Populaire se mobilisent pour porter la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Plus de 2000 portes ont été toquées dans les quartiers populaires. Même dans ces quartiers il y a des graduations qui vont du désintérêt à la colère sous toutes ses formes. Quelques témoignages : Une dame auxiliaire de vie à domicile élève seule ses 2 enfants. L’aîné est chômeur, le deuxième handicapé. Un flot ininterrompu de paroles sur sa situation, la haine

Nous soutenons les réfractaires à l’armée russe

Le 24 février, l’armée russe a envahi le territoire ukrainien. Depuis, la population ukrainienne subit les bombes, tirs d’artillerie, chars, qui tuent, mutilent, détruisent. Ils et elles résistent aux attaques décidées par le régime dictatorial de Poutine. Comme dans toute guerre, ce sont les peuples qui sont les premières victimes. Des témoignages montrent des refus d’obéissance au sein de l’armée russe. Des soldats désertent. Nous devons leur apporter notre solidarité ! C’est aussi un moyen de soutenir ceux qui, en Russie, s’opposent à Poutine et à son régime. Nous sommes pour le