RSS

Le spectre du fascisme hante de nouveau l’Italie

Hier soir, la coalition de droite et d’extrême-droite est sortie vainqueur des élections législatives en Italie. Le parti  » post-fasciste » de Giorgia Meloni arrive en tête du scrutin avec 26% des voix. C’est la première fois depuis 1945. Un siècle après Mussolini, le spectre du fascisme hante de nouveau l’Italie. Cette nouvelle percée doit être une alerte pour l’Europe entière. Meloni a notamment affirmé sans complexe son admiration pour Mussolini, a le soutien explicite du monde des affaires, a qualifié l’arrivée de migrants « d’invasion », condamne fermement ce qu’elle appelle le « lobby LGBT » et

Vie chère, urgence climatique, retraites : mobilisons-nous !

Les prix explosent et les fins de mois sont de plus en plus difficiles. Mais le pouvoir macroniste refuse d’augmenter les salaires, de geler les loyers ou de bloquer les prix face à la vie chère. Pire encore, il prévoit de nouvelles attaques contre le régime des retraites et l’assurance-chômage et organise la destruction des services publics, notamment ceux de l’éducation et de la santé. La planète brûle et l’eau manque. Mais le gouvernement, déjà condamné pour inaction environnementale, poursuit une politique antiécologique qui met en danger l’avenir même de

Sur la situation sociale et politique…

Cette rentrée se fait dans un contexte d’accroissement de l’instabilité sociale et politique. Pour des raisons différentes, les trois principaux moteurs de l’économie mondiale se grippent (choc gazier en Europe, hausse des taux d’intérêt aux Etats-Unis, confinements et crise immobilière en Chine) et ce, de manière concomitante, ce qui n’avait pas été le cas lors de la grande crise financière de 2008[1]. Le système économique est à bout de souffle et le risque est toujours plus grand que toutes ses contractions explosent en même temps dans une crise systémique. L’été

Clémentine Autain : LFI, franchir un cap pour gagner

Le débat sur la transformation du mouvement qui a propulsé notre candidat à la présidentielle à près de 22% est lancé. Dans un entretien à Regards (1), Manuel Bompard en évoque le sens, que je partage totalement : la France Insoumise, « fer de lance de la Nupes », doit constituer « une force politique organisée capable de mener la bataille idéologique, de soutenir les mobilisations de la société, de favoriser les dynamiques d’auto-organisation populaire et de former les générations militantes de demain ». Au vu de ses scores électoraux en 2022, la FI a une

« La France insoumise a pris ses responsabilités »

Chacune, chacun réalise-t-il la difficulté immense de se trouver confrontée, dans sa propre famille, à des accusations d’agressions sexuelles ? J’ai personnellement, et nous avons collectivement avec La France insoumise, traversé une épreuve à la fois intime et politique, à l’image de ce qu’est le féminisme. Taha Bouhafs s’apprêtait à représenter nos couleurs aux élections législatives à Vénissieux [dans la 14e circonscription du Rhône, NDLR] quand nous avons reçu le signalement de graves violences sexuelles. Ce jeune journaliste, connu pour son engagement en faveur des quartiers populaires et pour sa vidéo qui a lancé

La France insoumise condamne l’invasion militaire de l’Ukraine avec la plus grande fermeté

Communiqué de La France insoumise (24/02) L’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie est un acte de guerre extrêmement grave que nous condamnons avec la plus grande fermeté. C’est une violation inacceptable des principes du droit international dont Vladimir Poutine porte la responsabilité et qui fait peser le risque d’une guerre généralisée sur le continent. À cette heure, nos pensées vont vers les populations civiles prises au piège et qui vivent dans la peur. L’urgence est à agir pour les protéger et exiger un cessez le feu immédiat et le retrait

Un meeting à Nîmes

Celui-ci était un des premiers meetings de L’UP dans le Gard, à l’origine une invitation faite à Eric Coquerel de venir signer son livre sur la légalisation du cannabis devenu réunion publique de la campagne présidentielle Mélenchon 2022 avec Eric Coquerel et Danielle Obono. Une première est aussi un test : quel serait l’écho de cette initiative dans un quartier populaire (le Chemin bas d’Avignon) qui a voté massivement JLM en 2017, mais aussi marqué par un très fort taux d’abstentions lors des derniers scrutins ? Danielle Obono est venu

Interview à Médiapart de Clémentine Autain sur les Ouïghour·es

Jeudi 20 janvier, La France insoumise a été le seul groupe à s’abstenir lors du vote de la résolution déposée par le groupe PS à l’Assemblée nationale visant à reconnaître le génocide contre la minorité ouïghoure en Chine. La députée Clémentine Autain était au perchoir, jeudi, pour défendre la position de La France insoumise. Pourtant très engagée dans la cause des Ouïghour·es, la députée de Seine-Saint-Denis explique à Mediapart pourquoi elle a choisi « en conscience » de s’abstenir, à l’instar de ses trois autres collègues de banc (Ugo Bernalicis, Danièle Obono et Mathilde Panot),

Un livre d’Aurélie Trouvé

Un livre rafraîchissant écrit par Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac jusque cet automne, très investie dans les mouvements sociaux depuis les années 2000 et qui a été à plusieurs reprises une actrice de luttes, de convergences et de débats. Elle dresse une sorte de panorama sur ces mouvements depuis les années 2000 avec leurs forces, leurs faiblesses, leurs débats. Il en ressort un “optimisme de la volonté” –  elle détaille les convergences nouvelles même si partielles apparues ces derniers temps (entre une partie du mouvement syndical et une partie du mouvement