RSS

Écosocialisme, la gauche du XXIeme siècle ? Débat entre Clémentine Autain et Paul Magnette

Le débat du mercredi 30/11 : Mercredi 30 novembre, la Gauche Écosocialiste, membre de la France Insoumise, vous invite chaleureusement à un débat autour de l’écosocialisme ! Pour échanger sur ce sujet, deux personnalités politiques : – Clémentine AUTAIN, députée FI-NUPES de Seine-Saint-Denis – Paul MAGNETTE, ancien premier ministre de Belgique, président du Parti Socialiste belge, et auteur du récent ouvrage “La Vie Large” (La Découverte) Informations pratiques Mercredi 30 Novembre  20H La Bellevilloise – 19-21 Rue Boyer, 75020 Paris  Ménilmontant (ligne 2) / Gambetta (ligne 3)

« Les empires médiatiques comme celui de Bolloré dévorent notre démocratie »

C’est au moment où mon collègue Louis Boyard [député La France insoumise, Val-de-Marne] accuse Vincent Bolloré d’appauvrir l’Afrique que Cyril Hanouna se déchaîne violemment. Qu’un présentateur de télévision ose traiter un député de « merde » et d’« abruti » constitue une première dans notre République. Or, depuis, une question revient de façon lancinante : les « insoumis » vont-ils boycotter l’émission « Touche pas à mon poste ! » ? Plus elle est posée, plus je suis convaincue qu’elle dévie notre regard et notre réflexion de l’éléphant désormais bien installé dans la pièce de notre édifice démocratique. Car le sujet

La grosse ficelle des « extrêmes » ou la solution Nupes

Vous en mangerez matin, midi et soir : « la Nupes, c’est l’extrême gauche » et « les extrêmes se rejoignent ». Cette petite musique de fond, dont le volume ne cesse d’augmenter, signe une opération politique menée à gros sabots par la macronie et une palanquée d’éditorialistes, notamment depuis les législatives de juin dernier. Avec la motion de censure déposée par la Nupes et votée par les députés RN soucieux d’isoler LR dans leur soutien de facto au gouvernement, ce refrain est monté en gamme. Pour masquer la fragilité du pouvoir en place et son coup de

Face à l’extrême droite, quelle stratégie populaire ?

En cette rentrée politique de la Nupes, des débats stratégiques prenant souvent la forme de polémiques nous traversent. Encore faut-il les démêler… Et ne pas se laisser enfermer dans le cadre binaire qui semble nous être proposé, comme s’il fallait choisir entre le travail et la paresse, la France des banlieues et celle des ronds-points, le barbecue et l’égalité hommes/femmes. Ce dont il est question au fond, c’est de notre orientation. Comment empêcher l’extrême droite de prospérer, notamment dans les catégories populaires ? Comment agréger de nouveaux pans de la société pour construire des