Instagram RSS

Coup de gueule d’une toulousaine en colère

On dit parfois que la colère n’est pas bonne conseillère. Mais quand celle ci est fondée et légitime, il est sain de l’exprimer. C’est donc une saine colère que je souhaite exprimer dans cette déclaration. La manifestation à Toulouse samedi 13 avril n’a pas eu lieu. Cette manifestation appelée par de très nombreuses organisations syndicales, politiques et associatives, contre la loi dite « anti-casseurs », a de fait, été interdite. Comme des milliers de manifestant-e-s gilets jaunes, syndicalistes, militant-e-s ou pas, j’ai été empêchée de manifester. C’est la première fois

Le mouvement climat, un espoir en construction

Le 15 mars, une mobilisation inédite a vu le jour. Face à la catastrophe annoncée, environ 1,5 million de jeunes dans le monde sont descendu.e.s dans la rue pour défendre le climat. Pour la première fois, le changement climatique n’a pas fait la une pour ses effets dévastateurs ou pour une énième conférence internationale inutile sur le sujet. Cette fois-ci, c’est la jeunesse qui est entrée en scène pour s’opposer à l’inaction des dirigeants politiques. Une étape a été franchie. Parce qu’il apporte une réponse à la vague réactionnaire mondiale

Le projet de loi Dussopt vise à porter le coup de grâce à la Fonction Publique

La Fonction Publique a déjà été bien affaiblie par le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux de l’ère Sarkozy. La Fonction Publique d’État a ainsi perdu 10% de ses effectifs depuis 2005 et on recense aujourd’hui 185 000 contractuels en plus sur les trois fonctions publiques.  Entre janvier 2000 et aujourd’hui, le gel du point d’indice a induit une baisse de 16 % du pouvoir d’achat des fonctionnaires. Conséquences de ces politiques : moins de service public pour les administrés, précarité, souffrance au travail et “burn out” pour les salariés. Mais

2ème Assemblée des assemblées des Gilets jaunes : ancrer le mouvement dans la durée

Cette 2ème assemblée des assemblées (ADA) a été organisée à Saint-Nazaire deux mois après celle de Commercy qui avait constitué un moment important du mouvement des GJ en réunissant environ 75 délégations et autour de 300 personnes. Saint-Nazaire est une ville importante au sein du mouvement des Gilets Jaunes, grâce notamment à l’ouverture de la maison du peuple en décembre dernier, qui est rapidement devenu un lieu d’auto-organisation, de rencontres, de préparation des mobilisations ; et donc d’accueil de cette deuxième ADA. Celle-ci a permis de faire un bilan de l’état

« Bouteflika et El-Béchir ne sont que le sommet de l’iceberg »

Le professeur de relations internationales et politiques Gilbert Achcar redoute des transitions difficiles au Soudan et en Algérie au vu des expériences passées, en Libye ou en Egypte notamment. Interview par Luc Mathieu. Peut-on parler d’un nouveau printemps arabe ? Il y a effectivement une nouvelle poussée révolutionnaire en Algérie et au Soudan. Il ne faut pas non plus oublier qu’il y a depuis l’année dernière des épisodes de révolte sociale en Tunisie, au Maroc et en Jordanie. On voit donc les signes d’une nouvelle montée révolutionnaire. Mais depuis 2013, nous sommes aussi dans une

Communiqué de Ensemble insoumis ! Le 26 mai, voter pour la liste de la France insoumise.

A Lisbonne puis à Bruxelles, plusieurs mouvements politiques européens (Podemos, Bloco de Esquerda, Franc insoumise, l’Alliance rouge et verte au Danemark, le parti de gauche en Suède, l’Alliance de gauche en Finlande) ont adopté une déclaration « pour une révolution citoyenne en Europe ». C’est un appel à destination des peuples européens pour « briser les chaînes des traités européens » responsables de l’austérité, du dumping social et fiscal, de l’inégalité des droits. Ils veulent un nouveau projet pour l’Europe pour la justice sociale, la transition écologique, l’égalité des droits. Tout le contraire du

“La Macronie joue avec le feu”

Confronté à une colère sociale et une crise politique inédites, le pouvoir en place doit imposer son récit. Pour justifier l’entêtement aveugle du président de la ­République, deux jeunes Marcheurs de la première heure publient un ouvrage, Le ­progrès ne tombe pas du ciel, aux allures de manifeste. Ismaël Emelien et David Amiel, anciens conseillers ­d’Emmanuel ­Macron, affirment que l’affrontement politique se jouerait désormais entre deux camps, ‘progressistes’ versus ‘populistes’. Prenant appui sur le contexte ­international, l’appel à fédérer les autoproclamés ‘progressistes’ viserait à contrer les ‘populistes’ tels que Salvini, Trump ou Bolsonaro. L’emploi

En Europe, la voie de l’insoumission : avec Manon Aubry, réunion publique à Paris le 15 avril

Lundi 15 avril à 19h30 au Studio de l’Ermitage, 8 Rue de l’Ermitage 75020 Paris Avec la présence de : ➡ Manon Aubry – Tête de liste de La France Insoumise aux élections européennes ➡ Miguel Urbán – Eurodéputé de l’État Espagnol et candidat pour Podemos ➡ Danielle Simonnet, Conseillère de Paris ➡ Laurence Lyonnais – Candidate de La France Insoumise ➡ Sergio Coronado – Candidat de La France Insoumise

L’Union Européenne facteur de progrès pour l’environnement ?

Le 26 mai prochain, les élections européennes 2019 auront une dimension particulière, d’abord du fait qu’elles se déroulent avec un scrutin de liste nationale en France mais aussi car elles seront marquées par la double irruption démocratique et écologique. D’une part, la question des choix populaires vis à vis du modèle de coopération entre les peuples européen est clairement posée, le Brexit en est un des symptômes, dans une tension de plus en plus vive entre politiques d’austérité et politiques d’autorité. D’autre part, la prodigieuse et irresponsable défaillance des élites

Gilets Jaunes à Béziers : J’veux du soleil.

À Béziers : du documentaire à la réalité ou de la réalité au documentaire ? À cette question nous pouvons répondre : “les deux, camarade”. Les deux se nourrissent mutuellement. En effet, depuis le 17 novembre le mouvement des Gilets Jaunes s’est fait remarquer entre autre par ses revendications, sa fierté, sa fraîcheur et son inventivité. Mais aussi par sa visibilité. D’abord par la couleur du soleil : le jaune flashy qui se voit de loin, crève les écrans. Les lieux d’intervention ensuite : les ronds-points, devant des centres économiques,

Algérie : ce n’est qu’un début

La démission de Bouteflika est une immense victoire politique, remportée en dépit d’une ultime manœuvre du président démissionnaire qui, en échange de son renoncement à candidater à un cinquième mandat, cherchait jusqu’ici à piloter une transition contrôlée afin d’assurer la perpétuation du régime autoritaire-libéral à façade démocratique en place depuis trois décennies. En effet, dans sa lettre du 11 mars au peuple algérien, Bouteflika, prenant acte de son échec à passer en force pour un cinquième mandat : – renonçait formellement et officiellement à se présenter à la présidentielle, – annulait

Au Conseil régional d’Occitanie…

Aéroport Toulouse-Blagnac : pour un contrôle public ! Lors de l’Assemblée régionale du 28 mars, huit conseillers régionaux, Danielle Azemar, Thierry Cotelle, Liem Hoang Ngoc, Myriam Martin, Marie Meunier, Dominique Satgé, Jean-Christophe Sellin et Guilhem Serieys ont cosigné un vœu pour le retour dans le giron public de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Après débats, la Région a soutenu l’exigence d’un contrôle public réel de l’aéroport. Les élus de la France Insoumise, aux côtés du collectif contre la privatisation, continuent d’agir pour l’annulation de la vente des parts de l’Etat à Casil Europe. Pollution