RSS

Clémentine Autain : « Le tournant historique qui s’opère aujourd’hui vient de loin »

La députée de Seine-Saint-Denis Clémentine Autain a toujours eu une particularité au sein de La France insoumise : l’union de la gauche n’a pour elle jamais été un gros mot. Elle a toujours tenté de marier les différentes boutiques (surtout les écologistes et les communistes). Aujourd’hui, après la signature avec les Verts et en attendant l’aboutissement des échanges avec les roses et les rouges, elle ne cache pas sa joie. L’union à gauche est en train de se construire après l’accord avec les écolos en attendant celui avec les socialistes et les

Marine Le Pen doit être battue !

Pendant tout son mandat, E. Macron a mené une politique de casse sociale, de démantèlement du service public, de répression des mobilisations, de dérives liberticides (loi sur le « séparatisme », loi « asile et immigration »…) au service des plus riches. A coup de polémiques nauséabondes (sur le pseudo « islamo-gauchisme » par exemple), E. Macron et ses ministres ont également banalisé les discours de l’extrême-droite et attaqué toutes celles et tous ceux qui se sont dressés contre ces idées. Loin d’être un barrage à l’extrême-droite en général, En

« L’extrême droite et Macron, ce n’est pas pareil »

Que représenterait une victoire de l’extrême droite, dimanche ? Un terrible voyage au bout de la nuit. Il ne faut pas oublier que l’extrême droite cible d’abord les minorités, en particulier les étrangers, les musulmans et les habitants des banlieues populaires. Les femmes, ciblées par une misogynie constitutive de leur identité politique, en seront les premières victimes. L’extrême droite fera de l’État de droit des cocottes en papier. La liberté sera sous surveillance, et la politique antisociale, que nous contestons chez Macron, se poursuivra. C’est un cocktail dangereux quand nous connaissons

Après le premier tour de la Présidentielle

La campagne de la Présidentielle s’est déroulée dans un contexte bien singulier, masquée en partie par la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, handicapée par l’absence de véritable engagement dans la campagne de Macron qui a de fait empêché le débat contradictoire qui aurait pu avoir lieu. Elle n’est entrée dans la réalité des couches de la population les moins intéressées par les enjeux électoraux actuels que fort tardivement. Bien sûr, nous sommes déçus, tristes et inquiets, du résultat de ce 1er tour. Déçus parce que notre campagne méritait

Le 10 avril, voter Mélenchon, c’est décisif !

La campagne de la Présidentielle entre dans sa toute dernière ligne droite et trois candidatures se dégagent assez nettement. Macron bénéficie de sa position de Président sortant et de sa position centrale sur l’échiquier politique, d’autant plus à l’heure où la peur de l’inconnu et celle de l’instabilité se renforcent sous l’effet de la guerre en Ukraine. Depuis son déclenchement, les thèmes de la campagne spécifiques à la situation française ont été relégués au second plan. Le programme de Macron, très à droite, empêche Pécresse de rassembler tout l’arc des

Alain Krivine

La disparition d’Alain Krivine est une bien triste nouvelle. C’est un événement marquant : Il l’est pour beaucoup d’entre nous qui avons milité longtemps à ses côtés et souvent avec une grande proximité. Mais il l’est aussi pour toutes celles et ceux qui consacrent une partie substantielle de leur vie à militer pour un changement radical, et pour qui il est une référence, un ami, un camarade. Pour Alain Krivine, la révolution, la lutte internationaliste contre les oppressions et pour le socialisme, la construction d’un parti et d’une internationale au

Communiqué du Mouvement Socialiste de Russie

Des manifestations anti-guerre se sont déroulées le dimanche 6 mars dans de nombreuses villes de Russie, Moscou et Saint Petersbourg,mais aussi en Sibérie, à Tomsk, Novosibirsk, à Krasnoïarsk et Nijniy Novgorod. Toute la journée, le canal Telegram du Mouvement Socialiste de Russie en a rendu compte. A l’issue de cette journée de courageuses mobilisations, il a publié le communiqué suivant le 6 mars : Le pouvoir s’est bien préparé aux meetings d’aujourd’hui. L’arsenal des lois répressives s’était enrichi la veille d’un nouveau paquet de correctifs au code administratif et au

Contre la guerre de Poutine, solidarité avec le peuple ukrainien !

L’Ukraine est aujourd’hui sous les bombes, envahie par l’armée russe, sous les ordres d’un Vladimir Poutine qui réveille les pires souvenirs de l’Europe. Il cherche à exalter le nationalisme russe par une politique de puissance agressive. Il veut restaurer le statut de puissance mondiale et impériale de la Russie. Il veut écraser les gouvernements et les peuples qui lui tiennent tête dans ce qu’il estime être sa zone d’influence. Enfin il veut aussi empêcher que les avancées démocratiques en Ukraine ne fassent tache d’huile en Russie même. Pour parvenir à ses

En Russie, les féministes descendent dans la rue contre la guerre de Vladimir Poutine

Le texte présenté ci-après est un manifeste de féministes russes unies contre la guerre et l’occupation en Ukraine. Dans la Russie contemporaine, le féminisme est l’un des rares mouvements d’opposition à ne pas avoir été détruit par les vagues de persécution menées par le gouvernement de Vladimir Poutine. À ce jour, plusieurs dizaines de groupes féministes militants sont actifs dans au moins 30 villes de Russie. Dans ce texte, des féministes participant aux manifestations anti-guerre dans tout le pays appellent les féministes du monde entier à s’unir contre l’agression militaire

Russie : résolution de la table ronde anti-guerre des forces de gauche à Moscou

Nous, membres du Parti communiste de la Fédération de Russie, du Parti révolutionnaire des travailleurs, du Mouvement socialiste russe, de l’Action socialiste de gauche, citoyens de Russie adhérant aux perspectives de gauche et démocratiques, déclarons ce qui suit eu égard au déclenchement des hostilités sur le territoire de l’Ukraine : • Nous condamnons la décision prise par le président russe Vladimir Poutine d’envahir l’Ukraine, en ce qu’elle entraînera la mort de milliers de personnes des deux côtés. La situation économique des travailleurs·euses des deux pays va se dégrader. L’invasion actuelle

Déclaration de DSA (USA)

Les socialistes démocrates d’Amérique condamnent l’invasion de l’Ukraine par la Russie et exigent une diplomatie et une désescalade immédiates pour résoudre cette crise. Nous sommes solidaires avec les classes ouvrières d’Ukraine et de Russie qui subiront sans aucun doute le poids de cette guerre, et avec les manifestants anti-guerre dans les deux pays et dans le monde qui appellent à une résolution diplomatique. Cette escalade extrême et asymétrique est un acte illégal en vertu de la Charte des Nations Unies et menace gravement les moyens de subsistance et le bien-être