RSS

Nous croyons Céline Quatennens

Gauche écosocialiste Logo

Nous apportons notre solidarité à Céline Quatennens dans ce moment difficile. Après la publication d’un article de presse puis d’un communiqué d’Adrien et Céline Quatennens qui faisait état des violences faites à cette dernière, il aurait fallu de notre point de vue prendre comme mesure conservatoire de suspendre Adrien Quatennens du groupe LFI-NUPES à l’Assemblée Nationale.

Cela aurait été en effet une décision conforme à nos principes féministes et insoumis, contre les violences sexistes et sexuelles, pour la prise en compte de la parole des femmes.

La convocation d’Adrien Quatennens le 13 décembre devant le tribunal de Lille est antérieure à la nouvelle déclaration de Céline Quatennens qui constitue une donne nouvelle dans le sens où elle évoque des « violences anciennes et répétées ».

Toutes les études montrent qu’hélas, il y a un continuum dans les violences exercées contre les femmes. En cela, les éléments que le député reconnaissait lui-même, comme les deux mains courantes et le dépôt de plainte de Céline Quatennens, constituaient un signal d’alerte.

 La déclaration de Céline Quatennens du 23 novembre rend la situation plus claire encore. Nous la croyons, comme nous croyons toutes les femmes qui disent être victimes de violences sexistes et sexuelles.

Nous souhaitons que la justice, qui classe malheureusement sans suite l’immense majorité des plaintes pour violence sexistes, croie elle aussi Céline Quatennens et mène sérieusement l’enquête.

Adrien Quatennens doit être immédiatement suspendu du groupe et de son appartenance à la France Insoumise, qu’il ne peut plus représenter.

Céline Quatennens doit être soutenue par la France Insoumise.

Communiqué de la Gauche Ecosocialiste.